jeudi 9 octobre 2014

La lettre du Président

Chers amis,
C'est en pleine période de fête, entre Roch Hachana et Kippour que je vous écris, occasion pour moi de souhaiter à nos amis Juifs de joyeuses fêtes de Tishri et une bonne et heureuse année 5775 : Shana Tova !

Pascal CLICQUOT de MENTQUE

Lors de notre assemblée générale du 12 juin, nous formulions une prière de réconciliation entre les peuples, mais les graves événements qui suivirent durant l'été ont pu laisser croire qu'elle pouvait être vaine et inappropriée.
Que ce soit dans le conflit entre Israël et le Hamas et ses répercussions antisémites inacceptables dans nos villes, ou avec la percée foudroyante et assassine des hordes terroristes, que l'on voudrait désigner autrement qu'en institution d'Etat islamique ou califat qu'elles usurpent, ce sont les populations meurtries qui ont souffert d'une violence extrême et insoutenable, les religions qui ont été stigmatisées, agressées, martyrisées, tout particulièrement nos frères chrétiens d'Orient et enfin nos sociétés qui ont à nouveau pris conscience de leur extrême fragilité.
Il est difficile d'exprimer un message d'espoir dans ces cirsconstances et de se rassurer face à la peur, tant la vague semble nous submerger, de l'intérieur tout autant que de l'extérieur, avec ce sentiment diffus que notre civilisation, nos sociétés modernes et sécularisées, nos blocs géopolitiques occidentaux ont pu contribuer, avec d'autres, à susciter cette violence, par d'autres violences dont nous serions à l'origine, par insouciance, inconscience ou pire, avec le sentiment initial d'avoir agi pour le bien.
Et pourtant, n'est-ce pas un réveil des consciences qui s'est produit sous le choc, permettant aux hommes et femmes de bonne volonté de s'interpeller, non seulement entre religions, mais aussi vis à vis de ceux des non-croyants qui partagent le même profond respect du prochain, le même désir pacifique de réconciliation et de paix, reposant sur les droits fondamentaux de l'homme et de sa dignité d'être, face à l'ignorance et la barbarie ?
Puissent les manifestations réunissant toutes les sensibilités inspirer les actions politiques et diplomatiques mondiales, non seulement pour combattre avec efficacité ce péril immédiat qui nous menace, permettant aux populations de retrouver leur terre, leur maison et leur vie dans la paix et la coexistence, mais aussi pour remettre en priorité les actions qui pourront sauver l'humanité de toutes les dérives éthiques que l'égoïsme et l'individualisme forcenés entraînent pour leur satisfaction immédiate, et dont la violence extrême qui leur revient est un symptôme du mal qu'ils ont en partie provoqué.
Que soit pour cela, au coeur de tout et sans doute à l'épicentre des ces séismes, préservée une terre en Israël choisie par notre Dieu, quelles que soient ses frontières politiques qui résulteront des accords qui devront bien aboutir un jour, pour que son peuple puisse éternellement poursuivre partout dans le monde, comme il le fait depuis 5775 ans, avec la confiance au retour toujours possible à la terre promise, sa mission de témoignage, auprès de toute l'humanité, de l'Alliance avec l'Eternel, preuve vivante du fondement du Bon, du Beau et du Vrai auquel aspire le coeur de chacun, malgré ses faiblesses.
***
Notre Conseil d'administration s'est réuni le 16 septembre dernier pour définir les actions de cette fin d'année et donner des perspectives pour l'an prochain.
- nous avons le plaisir de vous annoncer l'organisation le jeudi 6 novembre, d'une conférence de Mme Hadas-Lebel, historienne des religions, professeur émérite de Paris-Sorbonne et vice-présidente de l'AJCF, autour de son dernier livre "Une histoire du Messie" (Albin Michel). Une invitation vous parviendra prochainement pour en déterminer le lieu.
- nous terminerons l'année par une Table ronde réservée aux adhérents, animée par les groupes de lecture qui se sont organisés cette année pour partager la lecture du livre de Daniel Boyarin, "Le Christ juif" (Cerf) ; la date est prévue pour début décembre et vous sera prochainement confirmée.
- nous reportons à 2015 le projet de la conférence que nous avions envisagée avec le frère Louis-Marie, moine d’Abu Gosh en Israël : une date compatible avec le calendrier des fêtes en cette fin d'année n’a pu être trouvée.
Nous pourrons à cette occasion vous donner plus d'informations sur le programme de l'an prochain.
En espérant vous revoir bientôt à ces occasions.
Amicalement.
Pour l'association

Aucun commentaire:

Publier un commentaire