Présentation

Fondée  en 1948 par  Edmond FLEG  et Jules ISAAC, l'AJCF est constituée en association, loi 1901 ; sa structure est  fédérative. 
 
Dans le respect de l'éthique définie par les statuts, chaque groupe organise conférences, voyages et rencontres diverses, la direction fédérale se chargeant des journées nationales.
Ses relations suivies avec les autorités civiles et religieuses permettent à l'AJCF d'intervenir efficacement auprès d'elles chaque fois que nécessaire, face au racisme, à l'antisémitisme et à l'antisionisme.
 
Elle publie un mensuel : SENS, dont chaque numéro traite par différents articles d'un thème fondamental. On y trouve des prises de position et des échos sur des faits d'actualité importants, des annonces de rencontres et de conférences et quantité de  recensions d'ouvrages. Directeur : Yves Chevalier.
 
L’Amitié Judéo-Chrétienne de Saint-Germain en Laye et Environs a été créée le 12 mars 2012 (publication au J.O. du 29 avril 2012 n°1554).

Elle a pour but de mener à bien la tâche essentielle de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, aux statuts de laquelle elle adhère.

Elle se propose d’organiser des rencontres et  des conférences  qui traiteront de questions bibliques et théologiques en relation avec les textes  de chacune des deux religions dans leurs interprétations traditionnelles, historiques ou contemporaines.
 
Extraits des statuts
"L'AJCF a pour tâche essentielle de faire en sorte qu'entre Judaïsme et Christianisme la connaissance, la compréhension, le respect et l'amitié se substituent aux malentendus séculaires et aux traditions d'hostilité. Elle  œuvre non seulement pour que soit éradiqué l'antisémitisme ancestral, mais aussi pour que Juifs et Chrétiens aident, par une présence civique et spirituelle, la société moderne à s'orienter.
 
Elle veut en particulier, par un dialogue fraternel et par une coopération active et amicale, travailler à réparer les iniquités dont les Juifs et le Judaïsme sont victimes depuis des siècles et à en éviter le retour. Elle combat l'antisémitisme, le racisme et toute haine des autres cultures et religions.
 
Elle exclut de son activité toute tendance au syncrétisme et toute espèce de prosélytisme. Elle ne vise aucunement à une fusion des religions et des Eglises. Elle ne réclame de personne aucune abdication ou renoncement à ses croyances ; elle n'exige ni n'exclut aucune appartenance religieuse ou idéologique. Mais elle attend de chacun, dans la conscience de ce qui distingue et de ce qui unit Juifs et Chrétiens, et dans un total respect réciproque, une entière bonne volonté, une totale loyauté d'esprit dans la recherche, l'étude des textes et traditions respectifs, en même temps qu'un rigoureux effort de vérité."